23/08/2007

Départ de René et de Patrick

1155172996
« Les années passent mais les sentiments restent les mêmes. »
Cette année deux porteurs feront leurs adieux au sein de la posture athoise « Melle Victoire ». Pas n'importe lesquels puisque ce sont les deux derniers chefs porteurs c'est-à-dire l'actuel René Moriau 54 ans et le précèdent Patrice Bougenies, 50 ans qui est devenu depuis peu le nouvel échevin des travaux.
Pour René Moriau son entrée ne fut pas un long fleuve tranquille comme il nous explique : « Si j'ai porté durant plus de trente années je le dois en premier lieu à mon ami Patrice Bougenies car c'est lui qui m'a transmis le virus de la ducasse sans oublier que j'avais soif de porter un géant. Mon arrivée au sein de Melle a été très chaude. Il est vrai aussi qu'à l'époque la réputation des habitants du village de Maffle avait une très mauvaise cote auprès des Athois où nous n'avions pas une bonne presse. Mon entrée a été chahutée, je n'ai pas ete bien accepté au sein du groupe des porteurs mais cela s'est calmé par la suite. Ce ne fut pas tous les jours facile de garder son sang-froid ». A ce sujet Patrice ne tarit pas d'éloges au sujet de René « Quoi qu'on en dise René a été un porteur exemplaire. Au grand dam, jamais nous n'avons regretté le choix que nous avons posé en l'engageant et si cela était à refaire nous le referions ». Pour un athois et pour les autres être porteur d'un des géants emblématique de la ducasse est avant toute chose une joie et surtout une grande fierté comme le souligne René « tu sais quand tu es jeune et mafflou tu veux montrer que tu es fort, le meilleur et que rien ne te fera reculer et l'idée d'être porteur était celle-là. Toutes ces ardeurs se sont calmées au fil des années pour faire place à l'honneur d'être porteur ». La preuve en est René est devenu le chef porteur du groupe Victoire depuis 2003 et aujourd'hui sa vie de famille est comblée au sien de la ducasse puisque ses deux fils portent Melle Victoire : Jonathan depuis 2000 et Jérémy fera son entrée cette année sans oublier que sa fille Angélique est mariée à un porteur de l'Aigle Bicéphale Vincent Landa et est aussi musicienne à la fanfare de Lorette qui accompagne Melle Victoire. On le voit hier mal-aimé parce qu'il était mafflou aujourd'hui il est adulé pour les mêmes raisons. Comme quoi René a su se faire respecter mais a eu aussi beaucoup de respect pour les autres.
Pour Patrice Bougenies sa carrière de porteur est quelque peu différente mais un peu paradoxale comme il nous l'explique « Dans un premier temps j'ai été porteur du lundi chez Melle Victoire et j'ai eu la possibilité de rentrer au Cheval Bayard ce qui m'a fait chaud au cœur en 1979 chose que je n'ai pas refusé en parfaite harmonie avec le chef porteurs de Melle Victoire Robert Dutilleul. Mais mon objectif restait toujours d'être porteur chez Melle et c'est finalement en 1982 que mon rêve s'est réalisé. J'ai quitté le Cheval Bayard pour faire mes premiers pas comme porteur officiel au sein de la première dame athoise ». Même après 30 années passées au sein du géant la première danse est toujours très émotionnelle comme nous le dit René « Les années passent mais les sentiments restent les mêmes. Notre corps est en transe, le cœur bat à la chamade, la peur nous envahit. Après quelques pas, toutes ces choses font place à l'amour que nous portons à notre géant ». Ce dimanche René et Patrice appréhendront ces derniers instants qui seront solennels avec leur dame de coeur comme le souligne Patrice Bougenies « Il faut reconnaître que le physique n'est plus là. Il faut savoir partir à temps et ne pas faire la danse de trop même si cela ne sera pas facile pour nous mais nous avons trop de respect pour elle et puis notre géant est entre de bonnes mains, la relève est bien assurée ». Bien sûr dimanche ils ne crieront pas « Victoire » mais sans doute qu'ils la pleureront...
 
Le nouveau chef porteurs de Melle Victoire
Après cette ducasse c'est Vincent Masson le filleul de Patrice Bougenies qui prendra la relève comme chef porteurs au sein du groupe. Il a débuté comme aide porteur du lundi il y a une quinzaine d'années. Il l'est devenu officiellement depuis 1997. Avec Vincent à la tête de Melle Victoire, la dame qui fait rêver bon nombre de courtisans, il sera le gardien de l'esprit de la demoiselle qui virevolte aux couleurs de la ville d'Ath.
Article du Nord Eclair du mardi 21 août 2007
Dominique Dupont (le pti flâneur)

13:02 Écrit par J dans Folklore | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.